Inaccessibles – Tome 2 – Vertiges de Katharine McGee

inaccessibles2Depuis la mort d’Eris, Leda veille à ce que son secret soit bien gardé et que Watt, Avery et Rylin ne commettent aucun impair : manipulation, chantage… Tous les coups sont permis ! Mais l’arrivée de Calliope, une nouvelle venue, risque de mettre New York sens dessus dessous !

Le premier tome d’Inaccessibles s’était fini en plein cataclysme, il me tardait donc de découvrir sa suite. Après plusieurs mois de panne de lecture, j’ai dévoré le deuxième tome en à peine une semaine. Inutile donc de vous préciser que j’ai adoré ! Lire la suite

Publicités

Le joueur de flûte de Hamelin de Jay Asher et Jessica Freeburg

LE_JOUEUR_DE_FLUTE_DE_HAMELIN_hdAprès What light, son roman contemporain, Jay Asher nous fait le plaisir de revenir (avec moins de six mois d’attente !!!), et s’attaque à un nouveau genre : la BD.

La ville de Hamelin est envahie par les rats au point que les habitants ne savent plus quoi faire pour lutter contre ce fléau : ils sont frappés par les maladies, la nourriture commence à manquer… Jusqu’au jour où un mystérieux joueur de flûte vient proposer ses services pour éradiquer les rats. Lire la suite

Nos âmes plurielles de Samantha Bailly

nos ames pluriellesLes années lycées sont terminées pour Lou et Sonia mais de nouvelles aventures s’annoncent ! En effet, les deux jeunes filles rejoignent la capitale pour réaliser leurs rêves : Lou intègre les Gobelins et Sonia, la Sorbonne. Mais l’insouciance semble être restée chez leurs parents ! Leurs études les éloignent de leur passion, leur amitié résistera-t-elle ?

J’avais adoré Nos âmes jumelles et Nos âmes rebelles. Je m’étais directement attachée à Lou et Sonia qui m’avait rappelé ma relation avec ma propre meilleure amie. Autant dire que j’appréhendais la lecture : je ne voulais pas les voir s’éloigner ! J’ai finalement pris mon courage à deux mains et dès la fin du salon de Montreuil, j’ai dévoré le roman de Samantha Bailly. Lire la suite

What light de Jay Asher

what light vfProfil, le précédent roman de Jay Asher était paru en 2012 : autant dire que l’attente fut longue ! What light, son nouveau roman est donc LA bonne surprise de cette fin d’année !

Tous les ans, après Thanksgiving, Sierra quitte son Oregon natal pour rejoindre la Californie et vendre des sapins de Noël issus de l’élevage familial. Elle y retrouve une partie de sa vie, mais les affaires ne tournent pas très bien et la jeune fille vit probablement son dernier hiver sous le soleil. Pourtant quand elle croise le regard de Caleb, Sierra est immédiatement séduite, malgré les mises en garde de son entourage : le garçon semble avoir un passé houleux ! Lire la suite

Naissances des coeurs de pierre d’Antoine Dole

naissance des coeur de pierreAuteur aux multiples facettes, Antoine Dole nous montre avec Naissance des cœurs de pierre l’étendue de son talent

Jeb a 12 ans, il doit donc entrer dans le Programme. Il ne ressentira donc plus rien, il deviendra comme tous les autres adultes: un corps sans âme. Mais Jeb aime se sentir vivant.
Aude entre dans un nouveau lycée et subit les moqueries de ses camarades de classe. Heureusement qu’elle peut compter sur Mathieu, un des surveillants, pour la soutenir.

Antoine Dole est décidément plein de surprises. Après des romans, des albums et des BD jeunesse, il nous prouve qu’il est à l’aise dans tous les styles. Avec Naissance des cœurs de pierre, l’auteur nous livre une histoire à deux voix: celle d’Aude, plus contemporaine et celle de Jeb, qui nous emmène dans un univers dystopique. Comme tous les livres de ce genre, j’ai ressenti la frustration du changement de points de vue ! Il faut dire qu’Antoine Dole sait comment faire pour qu’on s’attache aux personnages: on ressent avec eux les événements qu’ils vivent et comme souvent, l’auteur n’est pas tendre avec ses héros.

« Jamais on ne pointera du doigt que c’est le monde tel qu’il est qui a engendré tout cela. Notre monde, qui fait naître ces douleurs, ces fuites et ces silences. Notre monde, le pays des cœurs de pierre. »

Avec Naissance des cœurs de pierre,  nous sommes amenés à réfléchir sur les sentiments, la souffrance. Qui n’a jamais souhaité de plus rien ressentir ? C’est à cette question qu’Antoine Dole essaie de nous faire réfléchir. Le passage à l’âge adulte peut se révéler particulièrement difficile et Antoine Dole parvient à trouver les mots qui toucheront le lecteur. Le style est d’ailleurs percutant, impossible de ne pas être mal à l’aise, de ne pas être bouleversé par l’intrigue. D’ailleurs, j’ai également beaucoup aimé le dénouement de l’histoire. Je ne m’attendais pas du tout à cette fin !

Naissance des cœurs de pierre est un roman qui pousse à réfléchir, à s’interroger sur notre façon de voir la vie, un roman coup de poing, qu’il faut impérativement découvrir !

Naissance des cœurs de pierre d’Antoine Dole
Edition Actes Sud Junior
147 pages – 14€50

Le salon de Montreuil 2017 se prépare

montreuil 2017

Cette année, le Salon du Livre et de la Presse Jeunesse se tiendra du 29 novembre au 4 décembre et aura pour thème : « Les représentations de l’enfance dans la littérature jeunesse » !
Avec ce thème, le Salon invite le public à un voyage dans les royaumes de l’enfance en empruntant les chemins tracés par les plus grands auteurs et illustrateurs de littérature jeunesse. Lire la suite

La Complainte/ La balade de Maggie Stiefvater

lament

Si la première saga de Maggie Stiefvater n’a pas été traduite en France, j’ai eu l’occasion de lire la version canadienne.

Deirdre est une jeune fille sérieuse qui partage son quotidien entre la musique et son meilleur ami, James, une vie plutôt tranquille. Mais le jour où elle croise le séduisant Luke, des choses inexpliquées commencent à se produire : odeur fleuri, des trèfles à quatre feuilles partout sur son chemin et surtout des créatures inquiétantes qui rôdent…

Une écriture poétique, des personnages mystérieux, une ambiance mystique… Aucun doute, nous sommes bien en présence d’une saga de Maggie Stiefvater ! Dès les premières pages, on plonge dans ce monde féerique où les fées ne sont pas des gentilles petites créatures ailées mais bien des créatures démoniaques ! L’auteur s’appuie sur le folklore pour nous dépeindre un monde féérique dont les héros doivent se méfier. Il est d’ailleurs agréable de suivre Deirdre puis James dans le tome deux, même si j’ai ma préférence pour James. Deirdre est une adolescente plutôt sage, comme on en rencontre souvent dans la littérature Young Adult mais James a un humour très « pince sans rire » qui m’a beaucoup plu et qui allège beaucoup le récit.

« Pas besoin de dire à un oiseau qu’il est un oiseau
Ou de rappeler à un poisson sa raison d’être.
Nous sommes les seuls à oublier qui nous sommes,
Voila pourquoi nous portons un nom. »

Pourtant, j’avoue que j’ai parfois eu du mal avec la traduction. Le style poétique était parfois parsemé de dialogue au langage plus familier, plus cru, ce qui donnait un résultat peu naturel avec lequel j’ai parfois eu du mal. De plus, j’ai également eu l’impression que l’auteur n’allait pas toujours au bout de ses idées. Certaines intrigues sont abordées mais très peu développées. Cela ne gêne en rien la compréhension de la saga mais je me suis sentie frustrée.

En bref, la première saga de Maggie Stiefvater ravira ses fans, avides de découvrir ses premiers ouvrages en attendant la sortie de All the crooked saints, son prochain roman qui sortira le 10 octobre 2017.

La Complainte – La balade de Maggie Stiefvater
Edition Ada