Ne m’appelez pas Blanche-Neige de Gally Lauteur

ne m'appelez pas blanche neigeJe n’avais pas aimé Il était un rêve, réécriture du conte de La Belle au bois dormant. J’ai voulu laisser sa chance à Ne m’appelez pas Blanche-Neige, une adaptation contemporaine de Blanche-Neige et les sept nains. J’aurais vraiment dû m’abstenir.

Après avoir découvert que sa meilleure amie et son père entretenaient une relation amoureuse dans son dos, Blanche s’enfuit. Elle découvre alors Pomme d’amour, un réseau social, et rencontre des fêtards qui vont l’embarquer dans un autre mode de vie, bien différent du sien ! Lire la suite

Publicités

Mille baisers pour un garçon de Tillie Cole

mille-baiserPoppy et Rune sont amoureux depuis qu’ils ont cinq ans.
Un jour, la grand-mère de Poppy lui offre un bocal de mille cœurs en papier où noter ses meilleurs baisers. Poppy et Rune décident alors de s’embrasser mille fois, et plus encore. Cependant, avant que le bocal soit rempli, la famille de Rune déménage à l’autre bout de la Terre, et, sans explication, Poppy coupe subitement les ponts avec le garçon qu’elle aime plus que tout. Mais deux ans plus tard, Rune revient aux États-Unis et les deux adolescents se retrouvent…

Surfant sur le succès de Nos étoiles contraires et de Je veux vivre, Mille baisers pour un garçon nous propose une romance sur un fond de maladie, sans tomber dans le pathos. Lire la suite

Sweet d’Emmy Laybourne

logo_315014-242x385Qui n’a jamais rêvé de perdre du poids sans le moindre effort, sans le moindre sacrifice ? Grâce au Solu, un nouveau produit miracle vendu en avant-première aux passagers du paquebot l’Extravagance, ce rêve devient réalité. Parmi les heureux privilégiés, Lauren accompagne sa meilleure amie Vivika. Elles ont toutes les deux des kilos en trop mais Lauren s’accepte telle qu’elle est, contrairement à sa copine mal dans sa peau. Et si Lauren s’attendait à vivre une expérience unique, une chose est sûre : elle ne sera pas déçue !

Après Seuls au monde, Emmy Laybourne revient avec un tout nouveau roman catastrophe : Sweet. Ici, l’auteure nous plonge dans un cadre idyllique : une croisière de rêve, un bateau luxueux à outrance, un évènement VIP relayé à la télévision et animé par Tom Fiorelli, star du petit écran… De quoi rivaliser avec le Titanic à l’époque ! Mais si Emmy Laybourne nous dépeint si bien le côté paradisiaque, elle se surpasse lorsqu’il s’agit de décrire le côté cauchemardesque du voyage. Les détails sont parfois crus : rien ne nous est épargné et on retrouve dans Sweet l’ambiance oppressante qui plaisait tant dans Seuls au monde.

Avec Sweet, Emmy Laybourne dénonce le diktat de la minceur et les politiques des grosses industries alimentaires. Elle délivre à ses lecteurs un message positif : il faut s’accepter tel que l’on est.

Cependant, Sweet souffre de quelques défauts : l’auteure va souvent trop vite. La romance est expédiée : une héroïne « banale », un beau garçon qui a tout pour plaire et hop, c’est le coup de foudre. Pas de discussion, pas de flirt, non : un gars, une fille, ne cherchons pas plus loin. J’aurais également aimé que Lauren se pose plus de questions, au lieu de courir un peu partout à la recherche de Vivika, tout ça pour finalement la laisser en plan à chaque fois.

En conclusion, Sweet m’a séduit par son côté catastrophe. Emmy Laybourne nous prouve qu’elle excelle dans ce domaine et confirme son titre d’auteure à suivre ! Et même s’il y a eu quelques bémols, j’attends son prochain roman avec impatience !

Sweet d’Emmy Laybourne
Edition Hachette
300 pages – 15€90

Cell.7 de Kerry Drewery ♪ Revolt ♪

Cell 7Après une modification du système judiciaire, les criminels sont jugés dans les sept jours qui suivent leurs méfaits : sept jours durant lesquels le public de l’émission de télévision « Chacun sa voix » vote pour déterminer s’ils sont innocents ou non. Si la population les désigne coupables, la sanction est simple : la chaise électrique les attend dans la cellule dédiée au septième jour de détention.

Martha, seize ans, est la plus jeune à subir ce nouveau système, mais impossible d’y échapper : elle a avoué avoir tué Jackson Paige, la plus populaire des stars de télé-réalité. Dans sept jours, Martha saura si elle va vivre, ou mourir.

Lire la suite